Planifier sa production photo-vidéo efficacement

 In Non classifié(e)

Planifier sa production photo-vidéo efficacement

Vous avez pris la décision de faire une production photo-vidéo pour personnaliser votre concept publicitaire ou simplement pour renforcir votre image de marque. L’investissement est important alors pour vous assurer que cette tactique soit un succès, voici quelques points importants que vous devrez considérer afin de bien planifier votre projet.

Les 3 grandes étapes

Nous pouvons séparer en trois grandes étapes le travail à effectuer pour une production photo-vidéo :

  • La préproduction;
  • La production/réalisation;
  • La postproduction;

La préproduction

Scénarisation et planification

Il faut tout d’abord développer les documents présentant les scénarios ou les storyboards.

  • Déterminer le concept et le nombre de scènes/photos, ainsi que la durée des scènes;
  • Déterminer le style et la tonalité avec exemples à l’appui;
  • Préciser la mise en scène (pour chaque scène, la position des acteurs, les angles de caméra, les plans, l’ambiance, les décors, l’éclairage, l’action et les dialogues);
  • Déterminer les intervenants et conclure les ententes : photographe, maison de production/réalisateur(trice), maquilleuse/coiffeuse, styliste, directeur artistique, etc;
  • Faire le casting et conclure les ententes avec les mannequins et les figurants.

Il faut aussi inclure dans le document les renseignements et les directives pour le tournage ou la séance photo à remettre aux différents intervenants : date, lieu, heure, directives aux mannequins, aux stylistes, aux maquilleuses, etc.

Il est important à cette étape de penser aux médias qui serviront à la diffusion des photos et des vidéos afin de préparer ces derniers selon les spécifications requises pour chaque média.

Repérage

Pour s’assurer que tout se déroule comme prévu et pour respecter l’horaire, il est important d’effectuer un repérage des lieux lors de la préproduction. Il faut donc se rendre sur les lieux de la séance photo ou du tournage vidéo pour prévoir les différents aspects de la mise en scène et déterminer l’équipement nécessaire.

La production

Tournage et séance photo

Il s’agit ici de tourner les scènes ou de prendre les photos prévues par le storyboard. Pour des raisons pratiques (météo, jour, nuit, comédien présent), les scènes ne sont pas forcément tournées ou prises dans l’ordre imposé par le scénario. Lors d’un tournage, il est donc important de bien nommer la scène quand on commence à tourner. Un même plan peut être tourné plusieurs fois. La meilleure prise sera gardée au montage.

Les intervenants

Le photographe

Le photographe étudie la nature du travail demandé et détermine le genre d’appareil, de film, d’accessoires d’éclairage et d’arrière-plan approprié. À l’aide du directeur artistique, il détermine la composition de la photographie, fait des rajustements techniques à l’équipement et prend des photographies du sujet. À l’aide d’un logiciel, il effectue des retouches et calibre les photographies.

Le réalisateur(trice)

Le réalisateur est au cœur du processus créatif, et ce, à toutes les étapes de sa réalisation. On le voit souvent comme l’auteur à la tête de l’œuvre. À partir du scénario, c’est lui qui détermine les aspects visuels et dramatiques du film. Il veille au découpage technique et décide de la distribution des rôles et des postes clés de l’équipe technique. En collaboration avec les directeurs des différents départements, il choisit les décors, les costumes, etc. Lorsque le tournage commence, il assure la mise en scène, guide les acteurs et dirige l’équipe technique. En postproduction, il supervise le montage et approuve la bande sonore tout comme la musique. Le travail d’équipe n’a plus de secrets pour lui.

Caméraman/Cadreur(euse)

Le caméraman, également appelé « cadreur », est un collaborateur essentiel de la mise en scène. Il met en œuvre et manie l’appareil de prise de vue, la caméra, assurant la composition des plans et les mouvements d’appareil. Le choix des paramètres de prise de vue liés au cadre — place de l’appareil, choix de l’objectif (distance focale), place des comédiens et des éléments du décor, rythmique des mouvements — se fait en collaboration étroite avec le réalisateur, qui peut proposer des choses précises ou attendre les propositions du cadreur, faites en fonction du scénario et des problématiques du montage à venir.

Le cadreur travaille également en collaboration étroite avec le directeur de la photographie ou le chef opérateur de prise de vue, mais n’est pas directement sous ses ordres; sa relation de travail est essentiellement avec le réalisateur.

Le cadreur participe, comme le directeur de la photographie ou la scripte, à l’élaboration et à la fabrication des plans, de la question du raccord plan à plan et de séquence à séquence, qui sont rarement tournés chronologiquement, dans la continuité du scénario.

Preneur(euse) de son

Le preneur de son est le gardien du silence absolu sur un plateau. Il a la responsabilité d’enregistrer les dialogues joués par les acteurs, ainsi que tous les bruits liés à la scène qui seront ensuite recréés artificiellement. Il est l’ennemi des sons parasites et l’allié du réalisateur. Une fois une prise enregistrée, il doit être en mesure d’évaluer rapidement la qualité sonore de celle-ci et de décider, en collaboration avec le réalisateur, si la scène doit être reprise.

Maquilleur(euse)

C’est sur la chaise du maquilleur que la magie opère et que le personnage commence vraiment à prendre vie. Il utilise ses pinceaux pour créer des états d’esprit ou des états physiques. Il sait autant préparer le maquillage le plus discret que l’effet le plus révélateur. Le maquilleur tient compte de différents paramètres afin de concevoir ses maquillages tel le type de pellicule utilisé pour le tournage, les couleurs du décor et le type d’éclairage. Il doit également s’assurer que son maquillage peut tenir toute une journée, résister à l’eau et, lorsque c’est possible, être hypoallergène.

Coiffeur(euse)

Le travail du coiffeur consiste à rendre la coiffure du personnage la plus réaliste possible selon l’époque ou le contexte dans lequel celui-ci évolue. Le plus souvent, il sculpte les cheveux de l’acteur de manière à rendre sa coiffure la plus naturelle possible. Avant le début d’un tournage, il entreprend des recherches afin de déterminer quelle coiffure sera adoptée lors des différentes scènes. Sa recherche est guidée par la vision du réalisateur, le contexte de la scène jouée et l’époque à laquelle l’action se déroule. Le coiffeur est l’un des premiers membres de l’équipe à arriver sur le plateau. Il intervient souvent sur le plateau pour soigner la coiffure.

Accessoiriste

L’accessoiriste a la responsabilité de rassembler tous les objets qui serviront aux différentes scènes d’un film ou d’une séance photo. Avec en poche un budget et de nombreux contacts, il part à la rencontre de fournisseurs, fait des choix esthétiques et procède aux achats en cherchant toujours à respecter l’époque, l’ambiance et le contexte élaborés dans le scénario. Ensuite, il prépare les objets pour les besoins de chaque scène, s’assure de les placer aux endroits adéquats sur le plateau et a la responsabilité de les ranger une fois le tournage/shooting terminé. Tout au long de la production, il est au cœur de l’action.

Styliste

En phase avec l’air du temps, il devine les nouvelles tendances et imprime sa griffe aux vêtements, aux chaussures et aux accessoires de sa création. Artiste, le styliste de mode est aussi, à sa manière, un as du marketing. Il étudie le thème du scénario et les personnages avec le réalisateur et recherche des costumes et des accessoires pour tous les figurants et acteurs. Après avoir reçu les mensurations, il part magasiner selon le budget établi. Il supervise les essayages sur le plateau et retourne ensuite ce qui est possible.

Directeur(trice) artistique

Le directeur artistique a pour mandat de donner de la texture au film ou aux photos. Un vrai travail de création qui prend forme grâce à des outils indispensables : les couleurs, le volume, le style, la tonalité, etc.

Le directeur artistique doit habiller l’espace, donner de l’étoffe aux images, et ce, en accord avec la vision du réalisateur ou du photographe. Il construit une ambiance, une époque ou une émotion en conformité avec le scénario, et ajoute sa touche personnelle, soit une bonne dose de simple et pur talent qui viendra donner sa consistance unique à l’image. Il participe au repérage des lieux de tournage, participe à la création des décors, discute des costumes, des maquillages et des coiffures… Il assure le lien entre les différents éléments esthétiques d’un film ou d’une photo.

Comédien(ne)s/acteur(trice)s

L’acteur, c’est celui qui travaille à l’avant-plan d’un film. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir sa part de tâches à accomplir en coulisses! L’acteur est d’abord et avant tout celui qui donne vie à un personnage bien précis d’un film. Il s’approprie le texte élaboré par le scénariste et suit les directives du réalisateur afin de rendre sur pellicule la vision de ce dernier. Son travail commence chez lui. Un rôle demande son lot de préparation.

L’acteur doit d’abord étudier un scénario et décider de quelle façon il abordera son personnage. Il se présente ensuite à une audition où il joue devant les responsables du casting de la production. Une seconde et une troisième auditions peuvent parfois être demandées avant d’en arriver à une décision. S’il obtient le rôle, il entame un long travail de mémorisation et d’appropriation des dialogues qui lui reviennent. Pour les besoins de certains rôles, il sera appelé à suivre des cours ou des formations, à modifier son apparence, etc. L’acteur est un caméléon.

Modèles/Mannequins

Le modèle doit présenter une belle apparence, être photogénique et démontrer une certaine aisance devant la caméra. Combinez vos qualités physiques à une belle personnalité et de l’entregent et vous augmenterez vos chances de performer dans votre rôle de mannequin. Il ne suffit pas d’être beau ou belle pour devenir modèle, vous devez être passionné, motivé et avare de toute information concernant le concept ou le scénario de la séance photo.

Figurant(e)s

Un figurant (aussi appelé « acteur de complément », ou « extra » en anglais) est en quelque sorte un décor vivant! Eh oui, un peu bizarre, mais il en faut bien pour qu’une scène soit crédible! Ils font partie de la scène humaine. Ils remplissent la scène, mais ne parlent pas.

10 choses à prévoir lors de votre production photo-vidéo

  1. Météo, si le tournage a lieu à l’extérieur
  2. Délais pour l’installation du matériel photo ou vidéo
  3. Nourriture et rafraîchissements pour le personnel
  4. Contrôle de l’environnement du tournage ou de la séance photo
  5. Espace (loge) des acteurs, pour le maquillage et l’habillage
  6. Espace pour le matériel de tournage
  7. Emplacement des toilettes à proximité
  8. Délais pour le ramassage du matériel et le nettoyage des lieux
  9. Autorisations auprès des entités appropriées pour le tournage ou pour la séance photo
  10. Préparation des décharges d’utilisation/diffusion des photos/vidéo à faire signer par les mannequins

Postproduction

Sélection

Plus d’une centaine de photos peuvent être prises lors d’un shooting et plusieurs heures de vidéo sont effectuées lors d’un tournage. À cette étape, nous déterminerons les meilleurs photo/meilleures séquences avant de passer à la retouche et au montage.

Retouches et montage

À cette étape, nous pouvons calibrer les couleurs, éliminer les imperfections, faire du photomontage, etc. Le montage vidéo consiste à sélectionner des images enregistrées et à les assembler en une suite cohérente ou selon une expression artistique. On utilise des logiciels de montage numérique afin de « coller » virtuellement les plans entre eux et d’exporter le tout à nouveau sur une bande magnétique pour créer un « master » (version finale d’un projet). Le montage numérique se fait en deux parties : l’acquisition suivie du montage à proprement parler. Le montage final d’un film (« final cut » en anglais) peut considérablement modifier la compréhension et la perception de celui-ci par le spectateur. C’est donc un enjeu artistique majeur, mais également commercial, car il conditionne le succès de l’œuvre!

Infographie

Grâce à certains logiciels, on ajoute ici les textes, les logos, le graphisme et les effets spéciaux pour rehausser la vidéo ou la photo.

Rendu

C’est l’étape finale. On génère, selon les spécifications établies à l’aide des logiciels, la version finale de la photo ou de la vidéo.

L’animation vidéo

Vous envisagez peut-être aussi de concevoir des animations vidéo sans tournage. Les animations peuvent comporter des éléments graphiques, des images, des textes et même des extraits vidéo provenant de banques vidéo Web. Il est aussi possible de travailler à partir d’animations préétablies et de les modifier pour les personnaliser à votre image.

Les 5 étapes de la production d’une animation vidéo

  1. Présentation du gabarit de base
    • Ajustements au besoin
    • Approbation
  2. Présentation des textes / réception des textes du client
    • Ajustements au besoin
    • Approbation
  3. Présentation du storyboard
    • Ajustements au besoin (textes, images et animation)
    • Approbation
  4. Présentation de l’animation / vidéo BÊTA
    • Ajustements au besoin (vitesse, mouvement et transition)
    • Approbation
  5. Remise de l’animation finale

À la suite de l’approbation du storyboard, toute modification du contenu (gabarit de base, textes et storyboard) sous-entend du travail supplémentaire. Il faut donc s’assurer que tout vous convient lorsque vous approuvez le storyboard.

5 choses à prévoir lors de votre projet d’animation vidéo

  1. L’achat d’une trame sonore ou d’effets sonores
  2. L’enregistrement d’une narration en studio
  3. L’achat d’image(s), d’animation(s) ou de vidéo provenant de banque de photos/vidéos Web
  4. Comme l’animation vidéo est destinée au Web, prévoir comment celle-ci sera intégrée (votre site Web, YouTube, Viméo?)
  5. L’espace d’hébergement des animations/vidéos, si l’animation vidéo n’est pas hébergée sur un site de vidéo tel que YouTube ou Viméo.

En conclusion

La réalisation d’une séance photo ou d’une production vidéo n’est pas quelque chose à prendre à la légère considérant la multitude d’éléments à planifier. Cependant, le produit fini vous aidera définitivement à bâtir une image de marque forte et personnalisée et saura certainement capter l’attention des auditeurs!